Alénakiri: un terrain vierge

Dans la commune d'Owendo, cette Oeuvre a commencé à Awoungou dans le salon d'une maison louée pour la circonstance, où, après 9 mois à la recherche de quelque chose de plus accueillant et de plus spacieux, le Seigneur a fini par nous accorder un endroit où nous avons pu 'poser notre tente'. Plus nous avançons, par la grâce de Dieu, plus le Seigneur nous emmene de nouvelles âmes; des âmes qui ont tout au long de leur vie recherché ce viel évangile qui écorche, certe, mais qui vivifie l'âme assoifée de Vie éternelle.

Pour ma part, je béni le Seigneur de m'avoir permis, comme un pionnier, d'implanter la toute première église du Message à Awoungou; église qui a finalement déménagé à Alénakiri, toujours dans la commune d'Owendo, où nous sommes entrés dans un petit bâtiment que notre Seigneur Jésus-Christ nous a permis de construire en Son honneur. Je béni mon Dieu qui l'a voulu ainsi, car je n'ai pas bâti sur le fondement d'autrui, je n'ai pas édifié sur le fondement d'un pasteur ou d'une église quelconque, mais j'ai jeté mon filet dans la mer, dans les eaux: les foules, les nations, les langues, et les peuples, pour les amener à Lui, et à Lui seul, par le moyen d'un programme de radio. Ainsi, je fais mienne avec beaucoup de fierté ses paroles sorties de la bouche de l'apôtre Paul dans Romains 15: 20-21 : "Mais ainsi m’attachant à évangéliser, non pas là où Christ avait été prêché*, (afin que je n’édifiasse pas sur le fondement d’autrui) mais selon qu’il est écrit : «Ceux à qui il n’a pas été annoncé, verront, et ceux qui n’ont pas entendu, comprendront»." (Version Darby)

"Et je me suis fait honneur d`annoncer l`Évangile là où Christ n`avait point été nommé, afin de ne pas bâtir sur le fondement d`autrui, selon qu`il est écrit: Ceux à qui il n`avait point été annoncé verront, Et ceux qui n`en avaient point entendu parler comprendront." (Version Segond)

Ecoutez-moi je vous en prie, chers soldats de la Croix: il y a des âmes à gagner, faisons le travail de Dieu remplissant convenablement nos ministères, car, ce jour-là, dit le messager, la seule qui aura de la valeur et qui billera de mille feux là-bas dans Sa présence, ce sera une âme que l'on aura emmené à Jésus. Et, une âme vaut plus que dix mille mondes. Mais au lieu de faire le travail de Dieu, nous nous entredéchirons à coût de "c'est moi qui est la véritable doctrine, et vous autres vous ne valez rien du tout !"

Bref, je béni tous ceux qui ne pense pas d'abord à leurs propres intérêts, mais qui se soucient véritablement du salut des âmes que le Saint-Esprit leur a confié. Quant aux autres, je prie afin que Dieu vous ouvre les yeux et qu'Il vous fasse grâce au nom de Jésus. Amen!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×